Nutri-Score: un nouveau logo, pour une alimentation plus saine

nutri-score Nutri-Score: un nouveau logo, pour une alimentation plus saine | een nieuw logo, voor een gezondere voeding

Voir à quel point un produit alimentaire est sain ou pas, en un coup d’œil! Telle est la promesse du Nutri-Score, un nouvel étiquetage nutritionnel. Les aliments reçoivent un «score» allant d’un A vert foncé à un E rouge foncé. Comment les interpréter?
Le Nutri-Score figure sur l’emballage de certains produits alimentaires transformés. Il a été instauré il y a six mois, par la ministre de la Santé Publique Maggie De Block. «Ce label doit offrir aux consommateurs un outil facile à utiliser pour les aider à faire des choix alimentaires sains», explique Melissa Camerlinck, professeur de Technologie de l’alimentation à l’HoGent. «Il permet aux gens de comparer des produits au sein d’une même catégorie alimentaire, mais pas dans toutes les catégories.»

« Nutri-Score: un coup de pouce pour des choix alimentaires sains »

Quel est le mode de calcul du Nutri-Score?

Le Nutri-Score va de -15 pour les produits les plus sains à +40 pour les produits les moins sains. Un peu de mathématiques! «Ce score est calculé sur base d’un algorithme qui tient compte d’éléments positifs et négatifs. Pour chacun des quatre éléments négatifs – calories, teneurs en sucres, en acides gras saturés et en sel – le produit reçoit un score de 0 à 10, avec 0 pour peu et 10 pour beaucoup», précise Melissa Camerlinck. «Pour chacun des trois éléments positifs – teneurs en fibres, en protéines et en fruits et légumes – le produit reçoit un score de 0 à 5, avec 0 pour peu et 5 pour beaucoup. Le Nutri-Score final équivaut au nombre de points négatifs moins le nombre de points positifs. Il se traduit par une lettre, allant de A à E, où E désigne le produit le moins équilibré pour la santé. A chaque lettre correspond une couleur allant du vert foncé au rouge foncé. » Il existe toutefois des exceptions. Les produits qui ne font pas un bon score pour la teneur en fruits et légumes ne reçoivent pas de points pour les protéines. Et le calcul se passe différemment selon qu’il s’agit d’aliments solides, de boissons ou de graisses. C’est ainsi que seule l’eau plate ou pétillante se voit attribuer un A, tandis que des boissons comme des limonades sans sucres reçoivent maximum un B.

Quels sont les inconvénients du label Nutri-Score?

Le Nutri-Score n’est pas LE label alimentaire ultime. Sa simplicité fait d’emblée sa faiblesse. Michaël Sels, chef de service du département diététique de l’UZA, précise: «Ce score ne tient par exemple pas compte de la taille de la portion. Une personne qui mangerait trop d’un produit portant le label vert foncé n’a pas nécessairement un comportement alimentaire sain. Il ne traduit pas non plus l’impact écologique sur l’environnement ou l’homme». De plus, il s’agit d’une initiative sur base volontaire, car les producteurs alimentaires ne sont en effet pas obligés d’utiliser ce label.

Comprendre les étiquettes alimentaires: astuces

Pour vous aider à faire des choix sains, l’étiquetage des aliments comprend d’autres informations que le Nutri-score. Ayez à l’œil:

  • la liste des ingrédients: ceux-ci sont mentionnés par ordre décroissant d’importance. Le premier cité est le plus important en quantité, donc plus il est sain mieux c’est. De plus, une liste d’ingrédients courte (en dessous de 10), indique que le produit se rapproche davantage d’un aliment de base, c’est-à-dire non transformé.
  • les informations nutritionnelles: veillez à ce que les apports de référence ne se situent pas en dessous de 5%, ni au-dessus de 15%.
  • les allégations nutritionnelles: les mentions «sans sucre ajouté» ou encore «faible teneur en graisse» sont bon signe. En Europe, ces allégations sont très réglementées.

Allsan-pate-pasta

Pâte à tartiner Allsan®

La pâte à tartiner Allsan contient 30% de sucres en moins et est une source de fibres. Sans conservateurs.

 

En savoir plus

 

Envie d’adopter une alimentation plus saine? Découvrez une foule de conseils sur nos réseaux sociaux: Facebook et Instagram.