L’hyperacousie: une hypersensibilité aux bruits quotidiens

Pour les personnes atteintes d’hyperacousie, de simples sons quotidiens se transforment en bruits pénibles. Résultat: la qualité de vie en pâtit… À quoi est dû ce trouble? Et comment le soulager?

L’hyperacousie est un trouble auditif rare et subjectif, caractérisé par une hypersensibilité de l’ouïe. Celle-ci entraîne une perception exacerbée des sons du quotidien: tapotements sur un clavier, tintement de couverts, enfants qui jouent… Ces sons deviennent inconfortablement bruyants, désagréables, effrayants ou douloureux.1 L’hyperacousie varie cependant d’une personne à l’autre. Certaines souffrent seulement de certains sons et hauteurs tonales, alors que pour d’autres, presque tous les sons sont désagréables.
Souvent, ce trouble est accompagné d’acouphènes2, définis comme la perception d’un bruit (bourdonnement, sifflement) en l’absence de source sonore extérieure.

Quelles sont les causes de l’hyperacousie?

Les causes de l’hyperacousie varient d’une personne à l’autre. Ce trouble peut découler:

  • d’un traumatisme auditif: bruit soudain (ex. détonation),
  • d’une exposition prolongée au bruit: par exemple, en milieu professionnel ou lors de l’écoute fréquente de musique à un volume élevé,
  • d’une maladie: maladie de Lyme, maladie de Ménière, otite…,
  • de la prise de médicaments dits «ototoxiques», c’est-à-dire toxiques pour la fonction auditive,
  • d’un traumatisme crânien,
  • d’une perte de l’audition, qui peut être liée au vieillissement,
  • d’une paralysie faciale.

En outre, l’hyperacousie possède également une dimension psychologique et émotionnelle car le stress, l’anxiété, la fatigue ou le stress post traumatique peuvent la favoriser.3,5

D’un point de vue anatomique, ce qui cause précisément l’hyperacousie est en grande partie un mystère. Néanmoins, des chercheurs2 ont découvert que celle-ci n’est pas associée à une zone précise du cerveau, mais implique tout un réseau de neurones et de nombreuses zones du cerveau: l’amygdale, la formation réticulée, l’hippocampe et le cervelet.

Les sons quotidiens deviennent désagréables, effrayants ou douloureux…

Comment soulager l’hyperacousie?

1 à 2% des Européens souffrent à tel point d’hyperacousie que leur qualité de vie est sévèrement affectée.4 Effectuer de simples actions quotidiennes, comme travailler en open-space, manger au restaurant ou encore passer l’aspirateur, peut en effet devenir compliqué.
Malheureusement, à l’heure actuelle, aucun traitement médical ne permet de soigner ce trouble. Néanmoins une prise en charge pluridisciplinaire coordonnée par un ORL et associant une psychothérapie et/ou une rééducation au bruit peut apporter une réelle amélioration.3,5
Et pour favoriser votre confort de vie au quotidien, pensez à vous préserver des bruits excessifs. Pour vous y aider, n’hésitez pas à recourir au port de bouchons d’oreilles ou d’un appareil auditif pour adoucir les bruits forts.

Références:
1 Hashir Aazh & al., Insights from the Third International Conference on Hyperacusis: Causes, Evaluation, Diagnosis, and Treatment, Noise Health, 2018.
2 Yu-Chen Chen & al., Tinnitus and hyperacusis involve hyperactivity and enhanced connectivity in auditory-limbic-arousal-cerebellar network, eLife, 2015.
3 L. Coates, Hyperacousie: mise au point pour le médecin du travail, Archives des Maladies Professionnelles et de l’Environnement, 2015.
4 Bureau International d’Audiophonologie, Recommandation 29/1: Acouphène et hyperacousie – Démarche diagnostique, 2003.
5 Baguley, D.M., Hoare, D.J., Hyperacusis: major research questions, HNO, 2018.

EARCLIN® SPRAY 3EN1

La formule spéciale 3en1 d’earClin® Spray traite les 3 plaintes de l’oreille les plus courantes. 1) Nettoie le conduit auditif externe. 2) Prévient et soulage les démangeaisons causées par un excès de cérumen. 3) Dissout les bouchons de cérumen et enlève le cérumen. Convient aux adultes et enfants à partir de 3 ans qui souffrent d’une surproduction de cérumen, et surtout aux porteurs d’appareil auditif ou de bouchons d’oreille. Ne pas utiliser plus de 30 jours consécutifs.

 

En savoir plus

Êtes-vous concerné(e) par l’hyperacousie? Quels sons du quotidien vous sont particulièrement désagréables? Et comment parvenez vous à améliorer votre confort de vie? Racontez-nous votre vécu sur  Facebook et Instagram!