Finger Food: et les seniors retrouvent l’appétit

Finger Food: et les seniors retrouvent l’appétit | Dankzij fingerfood krijgen ouderen weer meer eetlust

Avez-vous déjà entendu parler du «Finger Food»? Il consiste à «manger avec les doigts». Une drôle d’idée qui représente un outil thérapeutique génial pour stimuler l’appétit et l’autonomie des personnes âgées.

Adieu fourchette, cuillère et couteau! Bienvenue au «Finger Food»! Appelé aussi «manger-mains», ce mode d’alimentation consiste à manger avec les doigts, par petites bouchées, sans utiliser de couverts. C’est ce que vous faites déjà à l’apéritif, en mangeant des amuse-bouche, de petits légumes coupés en bâtonnets ou des canapés. Bien plus que du picorage classique, ce concept est aujourd’hui thérapeutique puisqu’il répond aux besoins des personnes âgées.

Le Finger Food, c’est pour qui?

Avec l’âge, certains troubles peuvent apparaître et empêcher un senior de s’alimenter correctement. Les troubles sensoriels (malvoyance, diminution du goût, de l’odorat, de l’ouïe) peuvent par exemple représenter un frein à la nutrition. Certains troubles physiques, comme l’arthrose au niveau des mains ou une paralysie, peuvent aussi entraver l’utilisation des couverts. Le Finger Food redonne aussi du plaisir aux personnes atteintes de troubles psychologiques, comme la dépression qui entraîne une perte d’appétit et un isolement. Cette méthode est enfin particulièrement utilisée chez les patients atteints de troubles cognitifs comme la démence ou la maladie d’Alzheimer. Pour ces personnes, manger avec les doigts est une solution à la désorientation spatio-temporelle, aux troubles de l’attention ou à l’apraxie (incapacité de réaliser un mouvement ou une série de mouvements).

En utilisant leurs doigts, les personnes âgées retrouvent leur indépendance.

Les innombrables bienfaits du Finger Food

On ne compte plus les bienfaits qu’offre le Finger Food. En voici quelques-uns:

  • Mecco-Finger-Food_plateau-horizontaleDavantage d’autonomie: les personnes qui ne peuvent plus se servir de leurs couverts pour se nourrir sont dépendantes d’accompagnants. En utilisant leurs doigts, c’est le retour de l’indépendance!
  • Une prise de poids: la démence entraîne souvent un amaigrissement ainsi qu’une dénutrition. En cause notamment: la déambulation et le refus de manger. Le Finger Food pallie ce refus alimentaire. Et en plus, les personnes âgées retrouvent le plaisir de manger.
  • Une meilleure estime de soi: en reprenant possession de leur nutrition, les personnes âgées se sentent valorisées et retrouvent confiance en elles.
  • L’éveil des souvenirs: le goût de certains aliments éveille les souvenirs de longue date, encore présents chez les personnes atteintes de troubles cognitifs.

Le Finger Food à la maison?

Le Finger Food n’est pas réservé qu’aux maisons de repos. Il peut tout à fait être pratiqué au quotidien, à la maison. Pour cela, une hygiène stricte des mains est indispensable. C’est en effet via nos mains que nous transmettons de nombreux germes responsables de maladies. Après, laissez libre cours à vos talents de cuisinier. Internet regorge de recettes originales de Finger Food (muffins, mini cakes, ou snacks salés, bouchées, brochettes de légumes, mini tortillas, etc.). Il existe aussi des produits déjà adaptés au manger-mains.

Finger Food Mecco® Carré de porc rôti

Carré de porc rôti au format Finger Food. Riche en protéines. Texture Lisse. Portions de 22 g.

En savoir plus

 

Sources
– Barratt, J. (2004). Practical nutritional care of elderly demented patients. Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care, 7(1), 35–38
– Benattar, L., & Lemoine, P. (2009). Manger Alzheimer. In L. Benattar & P. Lemoine (Eds.), La vie Alzheimer (pp. 145–155). Paris: Armand Colin

 

Le Finger Food comporte d’innombrables bienfaits. Et en plus, c’est un chouette défi à relever que de les préparer maison! Si vous avez de succulentes recettes sous le coude, pensez à les partager sur nos réseaux sociaux, Facebook et Instagram, pour que d’autres puissent en profiter!