Êtes-vous du genre bouillotte ou glaçon?

Nous avons tous notre propre définition de la température ambiante idéale. Comme cette collègue qui n’arrête pas de frissonner malgré ses deux gros pulls d’hiver ou cet autre collègue qui ouvre la fenêtre pour se rafraîchir. Comment est-ce possible?

Nous possédons tous un thermostat interne unique. Celui-ci se compose de cellules nerveuses qui sondent notre corps à différents endroits et déterminent à quel point il fait chaud ou froid. Si vous avez trop chaud, votre thermostat incitera vos glandes sudoripares à transpirer pour que vous puissiez vous refroidir. À l’inverse, le froid fera se contracter vos vaisseaux sanguins, ce qui accélérera votre circulation sanguine et réchauffera votre corps.

Toujours trop chaud
ou toujours trop froid

Votre sensation de trop chaud ou de trop froid est rarement partagée par les autres. Même si ces différences sont minimes. Tout le monde s’emmitouflera bien quand il fait 14 degrés au bureau, alors qu’une température de 30 degrés fera vite perler la sueur sur les fronts et apparaître des marques disgracieuses sous les aisselles.

La raison pour laquelle une personne a froid quand le thermomètre affiche 19 degrés, alors que le reste de la famille étouffe même en T-shirt, peut en partie être attribuée à la morphologie. Il n’y a rien d’étonnant à ce qu’une personne maigre ait plus vite froid parce qu’elle produit moins de chaleur et qu’elle la perd aussi plus vite. Les personnes trop enveloppées ont quant à elles souvent trop chaud parce qu’elles possèdent plus de tissu adipeux, qui a un effet isolant.

Avoir toujours trop froid peut aussi être dû à une cause médicale: anémie, problèmes de thyroïde, troubles alimentaires ou maladies cardiovasculaires par exemple. Ce à quoi il faut encore ajouter qu’avoir trop froid ou trop chaud peut aussi tout simplement être une question de prédisposition génétique.

Votre sensation de trop chaud ou de trop froid
est rarement partagée par les autres

Les femmes sont plus frileuses

Il semble aussi que les femmes aient plus vite froid que les hommes. Preuves scientifiques à l’appui, les femmes ont souvent une plus mauvaise circulation sanguine, ce qui les rend plus sensibles aux variations de température. Des variations de l’équilibre hormonal lors de la menstruation contribuent aussi à l’exacerbation de leur frilosité.

Réguler votre température ressentie

Nous ne pouvons dès lors généralement rien changer au fait d’appartenir à la catégorie des bouillottes ou à celle des glaçons. Et plutôt que de vous en agacer, il vaut mieux l’accepter. Heureusement, il est possible de rendre votre ressenti plus confortable.

Les glaçons se réchaufferont en enfilant des sous-vêtements thermiques et en se blottissant dans des plaids en polaire. Ajoutez à cela un thé chaud et votre température corporelle va remonter. Les bouillottes feront le contraire: les packs de refroidissement, les vêtements dans des matières légères et respirantes, ou même les gilets de refroidissement, les rafraîchiront.

Enfin, certains trouvent un soulagement dans l’acupuncture, la méditation, les exercices de respiration et les douches froides pour contrôler leur température ressentie.

Pâte à tartiner Allsan® aux abricots

Source de fibres, la Pâte à tartiner Allsan® aux abricots est préparée avec 70% de fruits et 30% de sucres en moins. Elle est sans conservateurs et unique grâce aux fibres ajoutées.

En savoir plus

Sources
– Kim van der Meulen, ‘Waarom bestaan er zowel koukleumen als straalkachels?’. Het Parool. Article publié le 1er janvier 2019.
– John W Castellani, Andrew J Young, ‘Human physiological responses to cold exposure: Acute responses and acclimatization to prolonged exposure’. Autonomic Neuroscience. 2016.

Comment vous rafraîchissez-vous ou vous réchauffez-vous? Partagez vos trucs et astuces avec les autres lecteurs sur nos pages Instagram et Facebook!