Des câlins pour renforcer l’immunité?

Plusieurs études ont établi un lien entre stress psychologique et réduction des défenses immunitaires. Or, pour faire diminuer votre niveau de stress, il existe une solution à portée de main: le contact physique. À réserver à votre bulle, bien sûr, dans le contexte de la COVID-19.

Des câlins? Pas d’allusions coquines ici. Mais plutôt des gestes d’affection: un bras autour de l’épaule, des petites caresses, quelqu’un qui vous serre dans ses bras… Face à la COVID-19, limitez toutefois vos sessions rapprochées à un(e) proche. Le virus, lui, ne connait pas la tendresse!

Le pouvoir des câlins

Les gestes d’affection procurent une sensation de bien-être. Mais ils ont également un impact direct sur notre cerveau en stimulant particulièrement l’un de nos 5 sens: le toucher1. En effet, notre peau est composée de récepteurs sensoriels qui stimulent nos terminaisons nerveuses au moindre effleurement. Des signaux sont alors envoyés au cerveau où différents processus se mettent en route:

  • le niveau de cortisol (hormone du stress) descend,
  • la sécrétion d’endorphine (hormone du plaisir), qui possède la propriété de renforcer le système immunitaire, est stimulée,
  • la sécrétion d’ocytocine (hormone de l’attachement) est également stimulée, ce qui apaise et améliore la connexion aux autres.

«Les gestes d’affection procurent une sensation
de bien-être»

Bénéfique pour votre immunité

Quant aux baisers langoureux, ils peuvent provoquer un échange de 80 millions de bactéries en 10 secondes seulement!2 Mais soyez rassuré(e), si votre partenaire ne souffre pas d’une maladie contagieuse, ces micro-organismes ne vous transmettront pas d’infection. En revanche, ils peuvent être bénéfiques pour votre système immunitaire. En effet, ce contact avec des bactéries étrangères oblige votre organisme à produire des anticorps pour se défendre, ce qui renforce votre immunité.

Envie de câlins?

Les mesures de distanciation sociale qui se sont introduites dans notre quotidien ces derniers mois ont nui aux contacts physiques. C’est ainsi qu’un terme apparu il y a une dizaine d’années dans le vocabulaire néerlandophone a aujourd’hui la cote: «huidhonger». Littéralement, celui-ci signifie «la faim de la peau» et désigne l’envie de câlins. Vous vous sentez concerné(e)? C’est compréhensible… Mais veillez cependant à respecter les mesures sanitaires décidées par le gouvernement pour endiguer la propagation du coronavirus.

Selenium ACE+D®

Ce complément alimentaire à base de sélénium et de vitamines A, C, E et D a une action antioxydante et il booste votre immunité. Il protège également du vieillissement cellulaire et réduit la fatigue. Il est un allié idéal pour vous préserver avant et pendant l’hiver, et lors de périodes de stress ou de fatigue.

En savoir plus

Sources
1 Lena M. Forsell, Jan A. Åström, Meanings of Hugging: From Greeting Behavior to Touching Implications, Comprehensive Psychology, 2012.
2 Remco Kort & al., Shaping the oral microbiota through intimate kissing, Microbiome, 2014.

Vous êtes un(e) expert(e) du contact rapproché? Nous vous invitons à partager vos techniques câlines sur nos pages Instagram et Facebook!