Seniors: attention à la déshydratation!

La déshydratation est un véritable enjeu de santé publique. Si elle touche l’ensemble des populations dans le monde, les seniors sont particulièrement exposés au risque de déshydratation. Il est important de la détecter à temps.

Chaque jour, le corps élimine de l’eau via les urines, la sueur, la respiration… Pour maintenir l’organisme en bonne santé, ces pertes d’eau doivent être compensées par des apports. Lorsque les apports en eau sont insuffisants par rapport aux pertes, on parle de déshydratation. Celle-ci correspond à un manque d’eau et de sels minéraux dans le corps.

Seniors: à risque de déshydratation

En vieillissant, notre corps subit de nombreux changements physiologiques qui augmentent le risque de déshydratation:

  • La réduction de la teneur en eau du corps: les réserves d’eau s’amoindrissent avec l’âge. Une même perte d’eau est donc plus risquée pour un senior que pour un jeune adulte.
  • La diminution et/ou un retardement de la sensation de soif, qui n’incite donc pas à boire.
  • La baisse d’efficacité des reins, qui concentrent moins les urines: il faut dès lors plus de liquide pour éliminer une même quantité de déchets.
  • La moins bonne régulation de la température du corps.

D’autres facteurs précipitent la déshydratation chez les seniors déjà à risque:

  • La difficulté à déglutir
  • La réduction de la mobilité
  • Les troubles visuels, de la compréhension et de la communication
  • Les troubles cognitifs
  • La peur de l’incontinence urinaire, qui peut conduire à réduire volontairement les boissons.
  • La présence de certaines affections qui entraînent des pertes d’eau parfois importantes (fièvre, diabète déséquilibré, diarrhées, vomissements, insuffisance cardiaque).
  • La prise de médicaments diurétiques (qui augmentent la production d’urine)
  • La précarité économique et/ou sociale, l’isolement.

« La déshydratation ne doit pas être prise à la légère et constitue une urgence médicale »

Déshydratation: quels risques?

De nombreuses complications sont associées à l’état de déshydratation: un risque plus important de chute, de constipation, d’infection urinaire, d’infection pulmonaire, de calculs dans les voies urinaires…
À un stade avancé, la déshydratation peut provoquer un état confusionnel, une désorientation, voire un coma.

Quels sont les signes d’une déshydratation?

Les signes d’une déshydratation modérée sont peu nombreux et difficiles à repérer. La soif est le signe le plus évocateur mais il est tardif chez les personnes âgées, voire absent si la personne communique difficilement (si elle est atteinte d’Alzheimer ou d’une autre maladie de la mémoire, par exemple). Lorsqu’elle est plus sévère, la déshydratation entraîne des signes qui doivent alerter:

  • peau sèche, froide et qui manque de souplesse (apparition et maintien d’un pli cutané lorsque la peau est légèrement pincée entre deux doigts),
  • baisse de la tension artérielle, « vertiges » lors du passage en position debout,
  • augmentation du rythme cardiaque,
  • perte de poids rapide et marquée (quelques jours),
  • maux de tête,
  • léthargie, manque de vigilance, faiblesse, impassivité ou, au contraire, agitation.

Comment réagir?

La déshydratation ne doit pas être prise à la légère et constitue une urgence médicale. Si vous suspectez une déshydratation ou si vous constatez la présence d’un ou de plusieurs symptômes cités ci-dessus, appelez immédiatement un médecin ou les services d’urgence.

« À un stade avancé, la déshydratation peut provoquer un état confusionnel, une désorientation, voire un coma »

Comment prévenir la déshydratation?

Si vous avez une personne âgée dans votre entourage, quelques gestes peuvent vous aider à prévenir la déshydratation:

  • Offrez de l’eau ou des boissons en petites quantités mais très régulièrement et avant que la sensation de soif ne se manifeste. Toutes les occasions doivent être saisies pour partager une boisson ensemble.
  • Variez les types d’eau pour inciter la personne âgée à en boire plus régulièrement: eau plate ou gazeuse, thé, eau aromatisée… L’eau du robinet est d’excellente qualité et perd son goût chloré désagréable lorsqu’elle est mise 1 heure au frigo.
  • Préférez les petites bouteilles/carafes moins lourdes à porter, à ouvrir.
  • Veillez à ce que les boissons soient accessibles, notamment si la personne se déplace difficilement.
  • Si la personne âgée présente de la fièvre, de la diarrhée ou des vomissements, donnez-lui une solution de réhydratation vendue en pharmacie.
  • Soyez particulièrement vigilant lors des périodes sensibles (comme en cas de fortes chaleurs).
  • Veillez à ce que l’atmosphère de l’habitation soit tempérée (ni trop chaude ni trop froide).

Une personne de votre entourage semble être à risque de déshydratation? Avertissez un médecin de la situation. Il pourra effectuer une surveillance régulière et lui prescrire, au besoin, une aide à domicile.