Ikigai, le bonheur «made in Okinawa»

La philosophie du bonheur

Venue tout droit de l’île japonaise d’Okinawa, l’Ikigai est une méthode d’épanouissement personnel en vogue. Sa philosophie? Le secret du bonheur est de trouver une motivation à se lever chaque matin, une véritable raison d’être. Mode d’emploi!

Tout d’abord, plantons le décor! L’île d’Okinawa se situe à l’extrême sud du Japon, entre l’océan Pacifique et la mer de Chine orientale. Plages de sable blanc, eau turquoise et cristalline, forêt luxuriante, collines…, c’est dans cet écrin que vit un nombre record de centenaires, en bonne santé. De nombreuses études se sont penchées sur le secret de leur longévité. Résultat: celle-ci réside, entre autres, dans une cuisine équilibrée, un mode de vie sain et de l’activité physique quotidienne. Le secret de leur sourire, quant à lui, réside dans l’Ikigai.

L’Ikigai est ce pour quoi la vie mérite d’être vécue.

Une raison d’être

L’Ikigai est un véritable art de l’épanouissement personnel, mentionné dès le XIIe siècle, dans la littérature médiévale. Aujourd’hui, il est exploité par de nombreux coachs en développement personnel.

Le bonheur avec l'ikigaiL’appellation réunit deux termes japonais: «iki» qui signifie «vie» ou «être en vie», et «gai» qui signifie «ce qui vaut la peine et a de la valeur». En français, sa signification est donc: ce pour quoi la vie mérite d’être vécue. Il s’agit d’une motivation qui vous permet de trouver du sens et du bonheur dans ce que vous faites. C’est le sentiment d’être à votre juste place dans votre vie. Tout un programme, qui ne manque pas d’ambition!

L’Ikigai est en vous

D’après les Japonais, dans notre for intérieur, nous possédons tous un Ikigai. Mais si certains se sentent animés par ce véritable moteur, d’autres n’en ont pas conscience.

Un exercice à réaliser à l’aide d’un stylo, d’une feuille blanche et d’un peu de temps libre peut le mettre en lumière. Tout d’abord, dessinez un diagramme de Venn composé de 4 cercles. Ensuite, dans chacun des cercles, répondez à l’une de ces questions:

  • Qu’est-ce que j’aime faire?
  • Dans quel domaine suis-je doué(e)?
  • De quoi le monde a-t-il besoin, selon moi?
  • Pour quelle activité puis-je recevoir un salaire?

Répondre à ces questions n’est pas si simple. L’introspection nécessaire peut, en effet, prendre plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Mais, au final, votre Ikigai se révèlera à la croisée de ces 4 cercles. Il est en fait une harmonie entre:

  • votre passion,
  • votre mission,
  • votre vocation,
  • et votre profession.

Cette vision de l’Ikigai impliquant le travail est employée dans le domaine du développement personnel, pour correspondre à notre mode de vie occidental. Mais de nombreux Okinawaïens ont un Ikigai en dehors de la sphère professionnelle. Certains évoquent des passions (la pêche, le yoga…) ou des hobbys, comme passer du temps entre amis.

Notez que l’Ikigai peut changer au cours de la vie. En effet, il ne peut être le même à 20 ans et à 65 ans. C’est pourquoi, il est fondamental de rester à l’écoute de soi.


Qu’est-ce qui vous motive à vous lever chaque matin? Avez-vous découvert votre Ikigai? D’autres philosophies guident-elles votre recherche du bonheur? Partagez votre avis avec nous, sur nos réseaux sociaux Facebook et Instagram