Boostez-vous, chassez le sucre!

Un croissant au petit déjeuner, un soda sur le temps de midi, un biscuit avec la pause-café…, au cours d’une journée les rendez-vous sucrés ne manquent pas. Pourtant, nous avons tout à gagner en diminuant notre consommation de sucre. Notamment, un regain d’énergie.

Que seraient un café sans carré de sucre, une gaufre de Bruxelles sans sucre glace, une fraise sans sucre fin… Nous consommons le sucre pour le plaisir et le réconfort qu’il nous procure. Mais s’il fait frétiller nos papilles, il est loin d’être bénéfique pour notre santé.

Du coup de boost au coup de barre

En matière de sucre, il est nécessaire de distinguer les bons des mauvais. Celui pointé du doigt est le sucre dit «à chaîne courte» (plus communément appelé, «sucre rapide»). Il regroupe le saccharose, le fructose ou encore le glucose. On le retrouve, par exemple, dans les pâtisseries, le miel, les bonbons, les céréales pour petit déjeuner… Sa consommation provoque un pic de glycémie dans notre organisme, ce qui donne un effet coup de fouet. Cependant, 1h30 plus tard environ, lorsque le taux de glycémie redescend, c’est le coup de pompe qui s’installe. Entre ces hauts et ces bas, notre énergie subit donc un effet yoyo. Pour gagner en vitalité sur le long terme, il est recommandé de privilégier le sucre dit «à chaîne longue» (ou lent), que l’on retrouve notamment dans les féculents (pâtes, riz…).

S’orienter vers des aliments plus sains.

Une alimentation saine

Diminuer sa consommation de sucres rapides implique de s’orienter vers des aliments plus sains. Ceux qui contiennent de bonnes graisses en font partie: oléagineux (graines de courge, noix, amandes…), poissons gras (saumon, thon…), lentilles, quinoa… Ces graisses, dites «insaturées», constituent une source importante d’énergie, sans coup de barre à la clé. Retrouver de bonnes habitudes alimentaires ne peut être que bénéfique pour se sentir en forme. De plus, en éliminant les sucres, on retrouve le vrai goût des aliments et on s’habitue à ce qui est naturel.

Changer en douceur

Tout changement de régime alimentaire se fait progressivement. Arrêter de consommer de la viande, du gluten ou encore du sucre prend de 3 à 10 semaines. Cela demande une adaptation du corps, mais aussi de l’esprit, car ce sont toutes les habitudes qui se retrouvent modifiées. De plus, avec le sucre, il y a le paramètre supplémentaire de l’addiction, prouvé par de nombreuses études.*

Quelques conseils

  • Supprimez les sucres ajoutés: dites «stop» au sucre dans votre café ou votre thé, buvez de l’eau au lieu de limonades, ne sucrez pas votre compote… Bref, éliminez les sucres évidents.
  • «Salez» le petit déjeuner: confitures, pâtes à tartiner au chocolat, viennoiseries…, le premier repas de la journée est souvent le plus sucré. Misez plutôt sur les saveurs salées, avec par exemple du fromage ou du saumon.
  • Prenez un en-cas sain: les biscuits, les barres chocolatées… font partie des petits plaisirs. Testez d’autres saveurs: raisins secs, amandes, abricots secs, graines de chia, galette de riz soufflé, verre de lait d’amande…
  • Analysez les étiquettes: le sucre est un exhausteur de goût. Les fabricants en ajoutent donc dans de nombreux produits (plats préparés, sauces…). Repérez les sucres cachés sur les étiquettes. Il s’agit des ingrédients qui se terminent par «ose», comme le saccharose.

La chasse est ouverte!

Merci à Morgane Daniel, diététicienne et nutritionniste, spécialisée en nutrition humaine.

Pâte à tartiner Prodia®

La gamme de produits Prodia® a été spécialement développée pour les personnes ayant un régime pauvre en sucre et/ou en graisses. Les personnes souffrant de diabète peuvent les consommer librement sans injection d’insuline.

En savoir plus

Sources
*Tryon MS, Stanhope KL, Epel ES, Mason AE, Brown R, Medici V, Havel PJ, Laugero KD, Excessive sugar consumption may be a difficult habit to break: a view from the brain and body, The journal of clinical endocrinology & metabolism, juin 2015.


Vous avez opté pour un régime alimentaire sans sucre ou moins sucré? Quels bénéfices avez-vous ressentis? Quels sont vos trucs pour y arriver? N’hésitez pas à partager votre expérience sur nos réseaux sociaux!